PIZZA A EMPORTER 06 78 48 89 86

PIZZAS CUITES AU FEU DE BOIS

A LIRE, NOS INTERDITS


 

LES INTERDITS DE LA CIGALE ! ! ! ! ! 

GRAISSE HYDROGÉNÉE

 

 

 

 

Que veut dire « graisse hydrogénée » ?

Les graisses hydrogénées sont obtenues en faisant chauffer l'huile a très haute température et en y introduisant de l'hydrogène. Ce procédé transforme les acides gras normaux en AGT (Acides Gras Trans).

Mais que sont exactement les acides gras trans et quel est leur effet sur la santé ?

De façon naturelle, on trouve une petite quantité d'AGT dans les graisses de boeuf et de mouton (environ 4,5% des graisses totales) et les produits laitiers de vache et de chèvre (environ 3% des graisses sont des acides gras trans).

Pour obtenir les graisses hydrogénées dans l'industrie, au chauffe les huiles à très haute température. Ce raffinage est suivi d'une hydrogénation partielle ou totale. Le but est de diminuer le prix de vente et ainsi faire plus de profit

au détriment du consommateur. L'huile, plus solide facilite la confection des biscuits et produits préparés et se conserve plus longtemps.

Les AGT sont beaucoup plus dangereux pour la santé que les pires des graisses animales. Non seulement ils augmentent le mauvais cholestérol mais ils diminuent également le bon.

Véritable fléau de l'alimentation industrielle, les AGT sont durs à éviter car ils sont partout : dans les biscuits, dans les soupes, dans les pizzas, dans les plats surgelés, dans les gâteaux apéritifs.

Au Québec et aux Etats-Unis, on a déjà tiré la sonnette d'alarme. Les autorités de santé de la ville de New York ont interdit depuis janvier 2007 les acides gras insaturés trans dans tous les restaurants et au Québec

de nombreuses actions de sensibilisation et de prévention ont été lancées. Au Canada, on recense près de 4000 produits industriels alimentaires contenant des AGT !

En France et dans la plupart des pays européens, les industriels sont obligés d'étiqueter les graisses et de signaler si elles sont hydrogénées, partiellement hydrogénées ou pas.

Les plus grands consommateurs français de matières grasses sont les enfants entre douze et quatorze ans et ils absorbent déjà presque 8g par jour d'AGT (2.5% de l'apport énergétique total, c'est-à-dire autant que les enfants américains),

alors que plusieurs études montrent qu'un apport journalier d'acides gras trans supérieur à 2% de l'apport énergétique total augmente significativement l'incidence des maladies cardio-vasculaires. C'est un constat plus qu'alarmant.

 

HUILE DE PALME :

Que veut dire « huile de Palme » ?

 

 

À cause de son très faible coût, l’huile de palme est de plus en plus utilisée dans une grande variété de produits : céréales, margarine, crème glacée, biscuiteries, pains industriels, barres chocolatées…

Rajouter du gras (huile de palme), dans une alimentation déjà trop riche en corps gras saturés, n’est pas bon pour la santé.

De plus, les plantations de palmiers à huile causent la destruction de la forêt tropicale (extinction des orang-outan…)  et causent le rejet très important de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. (A cause des feux de foret, l’Indonésie est devenu le

troisième producteur de CO2 de la planète.)

À l’instar des gras trans, les gras saturés contribuent également à augmenter le mauvais cholestérol. Les gras saturés sont généralement solides à la température ambiante. On les retrouve dans les collations, les produits de boulangerie et les aliments qui

contiennent du lard et de l’huile de palme ou de coco.

Dites « oui » aux gras polyinsaturés, surtout aux oméga-3

Les gras polyinsaturés font également baisser le mauvais cholestérol en améliorant la tension artérielle et en réduisant l’accumulation de plaques.

On retrouve les acides gras oméga-3, de la famille des polyinsaturés, dans les poissons gras comme le saumon, la truite, le hareng et les sardines. Les graines de lin moulues, l’huile de lin sont également d’excellentes sources….

Il importe de consommer tous les types de gras avec modération.

En limitant votre consommation de gras trans et saturés et en privilégiant plutôt les gras monoinsaturés et polyinsaturés, vous arriverez à équilibrer votre taux de cholestérol.

Votre cœur vous en sera reconnaissant!

Ces huiles (palme, …) ne devraient pas porter le nom d’huile mais de graisse

Elles ne sont pas fluides mais concrètes, dures à température ambiante à cause de leur richesse en acides gras saturés bien supérieure à celle des graisses animales comme le beurre.

L’American Hearst Association, la grande association de lutte contre les maladies cardiovasculaires, avait aussi mis en garde contre une application trop rapide, qui pourrait pousser les restaurateurs à trop vite se replier vers des huiles tout aussi

dommageables (l’huile de palme par exemple) .

Les plantations de palmiers à huile remplacent peu à peu les forêts du sud-est asiatique et d’Afrique centrale. Déboisées par le feu, elles disparaissent, entraînant avec elle des espèces animales telles que l’orang-outan. Mais au-delà de ces conséquences

dramatiques, qui touchent déjà les populations locales, c’est le fragile équilibre de notre planète qui est lui-même bouleversé…

Une étude récente révèle que la demande agro-alimentaire et cosmétique pour de l’huile de palme, une huile végétale que l’on peut trouver dans un produit sur dix sur les étagères de nos supermarchés, va entrainer l’extinction des orangs-outans. « Le

Scandale des singes pour de l’huile », publié par les Amis de la Terre, conclut que, sans une intervention urgente, le commerce de l’huile de palme pourrait causer l’extinction des seuls grands singes d’Asie d’ici 12 ans